Nihon, watashi wa koko ni

Lise au Japon

9 février, 2011

Dernier week end

Classé dans : Tokyo,Visites — lise @ 18:45

Dernier week end dans Tokyo lhtama017Il était prévu que ce week end là je visite les montagnes qui bordent Tokyo (soit Fuji-san, soit le mont Hakone). Toutefois, il me restait tant de choses à voir dans la capitale que j’ai préféré rester. Il faudra que je me contente d’avoir vu le mont Fuji tous les jours depuis la fenêtre de ma chambre à la MFJ… Mais bon, comme ça, ça me fera une bonne raison de revenir au Japon emoticone !

Yoyogi et Harajuku :

Yoyogi, c’est 2 parcs en 1, ou, plus exactement, côte à côte : celui où il y a le temple, caché au milieu d’une véritable forêt… et bondé de touristes le week-end, et l’autre, où viennent se détendre les japonais. Franchement, même si cette partie du parc est moins jolie, c’est celle-là que j’ai préférée. Les gens se retrouvent là pour exercer diverses activités, du farniente en famille et pique nique entre amis au vélo acrobatique (il me semble que ça s’appelle le « biking », ou quelque chose du genre), en passant par le foot, les petits concerts, spectacles de théâtre, ou groupes de rire (si, si, je vous jure)… et le cosplay ! enfin, j’ai pu voir des cosplayeurs! mais désolée, il n’y a que peu de photos, je n’ai pas osé demandé quand je les croisais dans la rue.

En suivant un groupe à la tenue particulière (je croyais qu’ils me mèneraient à un grand meeting cosplay où il m’aurait été plus facile de prendre des photos), je suis tombée sur un espèce de marché aux puces provisoire : la place était recouverte de plaids où les jeunes revendaient leurs anciennes fringues, divers gadgets et autre bric à brac pour se faire un peu de monnaie. Joyeuse pagaille et ambiance garantie ! Harajuku, mon 2è quartier préféré !

Yoyogi et Harajuku
Album : Yoyogi et Harajuku

10 images
Voir l'album

Visite au musée : 

index_ph002 dans VisitesAprès ça, je file vers le centre, du côté du palais impérial (malheureusement invisible aux visiteurs). C’est là que se trouve le musée Idemitsu, où se tient l’exposition « art of Rimpa » pour laquelle on m’a donné des places*. Rimpa est une école de peinture décorative fondée au XVIIè siècle. J’ai pu voir, entre autres, de magnifiques éventails, des paravents et des portes coulissantes plaqués d’or et des porcelaines peintes à la main… magnifique ! Un petit coup de coeur pour les portes décorées d’éventails et pour les paravents représentés sur les tickets. (Pour un aperçu de l’expo, cliquez sur le ticket, puis sur l’image de l’article qui apparaît)

Mais quel dommage que la plupart des explications soient en japonais !!!  C’est décidé, pour mon prochain séjour, je me mets au japonais !


* bel exemple de la gentillesse des Tokyoites : alors que, pour changer, j’étais perdue à la sortie du métro pour me rendre à la Bibliothèque de la Diète, un monsieur me propose son aide. Non seulement il m’a amené à bon port en taxi, mais en plus, il m’a donné des places pour cette exposition ! Arigato gozaimasu !

Ueno & Co

La boucle est bouclée : retour du côté de Ueno, pour déposer une Ema (pas très efficace en fait, apparemment…). En arrivant dans le quartier par un autre chemin, je découvre que j’avais manqué une partie du parc ! quelle bonne idée d’être revenue ! D’autant plus qu’à quelques minutes de là se trouve Yanaka, l’un des rares quartiers de la ville épargné par les bombes et les derniers tremblements de terre. Pour le coup, j’ai l’impression de me retrouvé à Kyoto, vu la quantité de temples ! Mais quel calme… un vrai plaisir de se promener dans les petites rues en pentes… et les cimetières. Merci Petit Futé ! Rien à voir avec Asakusa, quartier réputé pour son caractère traditionnel, mais qui, finalement, ressemble plus à un parc à touristes. D’ailleurs, juste à côté des immenses temples reconstruis dans les années 50 se trouve un parc d’attraction… J’ai pris 2/3 photos pour la forme, et j’ai vite déguerpi du côté des berges du fleuve, d’où j’ai pu admirer le coucher de soleil.

Ueno & Co
Album : Ueno & Co

10 images
Voir l'album

Par ailleurs, j’ai profité d’être du côté de Ueno pour me rendre dans un autre lieu très célèbre de Tokyo… du moins pour ceux qui possèdent un minimum de culture manga. Allez, petit test de connaissance : reconnaîtrez-vous ce lieu ?

590.jpg

25 janvier, 2011

Tokyo by night… ou l’art du flou

Classé dans : Tokyo,Visites — lise @ 16:23

Tokyo by night... ou l'art du flou dans Tokyo Etant données l’heure à laquelle se couche le soleil et l’heure à laquelle je débauche, impossible de visiter Tokyo de jour. A cause de ça, je vais modifier mon programme : le week end prochain, plutôt que d’aller me balader dans les montagnes qui entourent Tokyo et voir des sanctuaires (je crois que j’ai eu ma dose à Kyoto :) ), je resterai en ville.

wall15bis.jpgMais bon, la nuit à Tokyo a son charme aussi. C’est sympa de se promener dans une ville toute éclairée. Et vous allez voir que Tokyo n’a pas à se plaindre de ce côté là ! Surtout du côté de Roppongi, un quartier à l’ambiance plus occidentale que nippone, et de Shibuya (leur rue Ste Catherine, en moins long et largement influencée par les aménagement urbains New-Yorkais) ; ici, j’ai retrouvé des images que j’avais déjà vues dans les mangas !

NB : les photos qui peuvent sembler floues, on va faire comme si c’était un flou artistique… Merci (que voulez-vous, c’est dur de faire des photos de nuit sans pouvoir poser l’appareil pendant les prises de vues longues)

Tokyo by night
Album : Tokyo by night

8 images
Voir l'album

 

Déambulations 3/3 : la ville électrique

Classé dans : Tokyo,Visites — lise @ 15:28

Mon dieu, déjà une semaine que je suis là, et je n’ai même pas fini de vous raconter ma 1ère journée !!!! Bon, faut que j’accélère le rythme. En même temps, en ce qui concerne Akihabara, ça va être vite vu : je dois y retourner. En fait, à la fin de cette 1ère journée, 3 révélations :

  1. marcher toute la journée, c’est crevant
  2. mon sens de l’orientation laisse à désirer, surtout à la sortie des métros
  3. celui des japonais n’est pas meilleur : sur les cartes placées à la sortie du métro n’aident pas, plutôt que d’indiquer le nord toujours vers le haut, ils retournent le plan de la ville dans tous les sens, sans forcément mettre une rose des vents

Donc, vous l’aurez compris, en sortant de la gare d’Akihabara, je me suis trompée de sens. En voulant aller vers Kanda pour voir des estampes avant la fermeture des magasins, je me suis retrouvée à aller dans le sens opposé, et alors, obligée de revenir sur mes pas.J’ai donc découvert le quartier mythique d’Akihabara, le royaume de l’électronique et du manga dans un état d’intense fatigue.

img4472.jpgJe ne sais pas si c’est à cause de ça, mais en fait, j’ai été très déçue par ce quartier dont j’attendais beaucoup. Dans la rue, il n’y a quasiment que des marchands de petit matériel électronique (youhou, le pied… emoticone), et les seules référances à l’univers manga, outre quelques librairies, c’étaient ces filles, assez jeunes, en petites tenues de serveuses (et gros manteaux, vu le froid de canard), qui déambulaient sur les trottoirs en distribuant des prospectus au passant pour des bars à thème… C’était un peu dérangeant en fait… Peut-être qu’en y allant le week-end plutôt que le lundi l’ambiance sera différente, et qu’il sera plus facile de s’y plonger.

22 janvier, 2011

Déambulations 2/3 : Tokyo Godfathers

Classé dans : Tokyo,Visites — lise @ 2:28

img4466.jpgLe 2è arrêt est pour Ueno, l’un des quartiers que j’ai préféré pour le moment. Là aussi on pourrait parler de Dr Jekyll et Mr Hyde : quand on sort de la gare, on déboule sur un quartier commerçant hyper animé. En fait, ça ressemble davantage à un marché, voire un souk : on y vend toutes sortes de produits, les étals de poissons, de vêtements, de gadgets divers et variés, les cafés se succèdent les uns après les autres, et c’est à qui criera le plus fort pour attirer le chaland. Un endroit extra pour se plonger dans l’ambiance nippone, mais sans se faire submerger par la foule. Il faudra qu’on m’explique comment font les Japonais pour obtenir une cohue aussi ordonnée.

Et au milieu de toute ça, la colline et son parc, véritable hâvre de paix, où sont réunis plusieurs lieux de méditation et de recueillement. Il faut ouvrir l’oeil à chaque recoin, il y a toujours quelque chose à voir : un temple, un monastère, une statue, un mémorial, etc. Et il y a toujours un visiteur qui s’arrête pour une petite prière. Mais même si elle est vite faite, il y a tout un cérémonial à respecter.

monuments de Ueno
Album : monuments de Ueno

9 images
Voir l'album

Malgré la nature des monuments qu’on y trouve, il s’agit avant tout pour les Tokyoites d’un parc, peuplé de sa « faune » particulière : familles, excentriques… et SDF.

habitants de Ueno
Album : habitants de Ueno

5 images
Voir l'album

Mais peut-on encore les appeler SDF, puisqu’ils habitent véritablement le parc, où ils ont rassemblés en quartiers au milieu des allées des abris de fortunes (les bâches bleues visibles en arrière plan sur la photo ? Leur présence semble relativement bien acceptées par tout le monde, comme allant de soi. Tokyo Godfathers n’est pas qu’un film d’animation…

Déambulations 2/3 : Tokyo Godfathers dans Tokyo 70995-tokyo_godfathers__movie_poster__large

 

20 janvier, 2011

Déambulations 1/3 : docteur Jekyll et Mr Hyde

Classé dans : Tokyo,Visites — lise @ 17:51

Office du tourisme oblige, Shinjuku est mon 1er arrêt. Dans un guide, ils décrivent ce quartier ainsi : docteur Jekyll et Mr Hyde… ma foi, c’est bien vu.

img4391.jpgEn effet, pour se rendre à l’hôtel de ville, où se trouve l’office du tourisme, non loin de la gare de Shinjuku – du moins, quand on arrive enfin à trouver la bonne sortie (cette gare est un vrai labyrinthe) -, on tombe sur une rue très animée, très colorée, très odorante (surtout à l’heure du repas), pleine de petits restaurants typiques (oui, Burger King fait partie du lot, les japonais adorent les fast-food) et autres commerces. C’est ici, mais pas au Burger King, que j’ai fait mon 1er repas japonais (hum, on en reparlera…). On ne dirait pas comme ça, mais à la base, ce n’est pas une rue piétonne…

Et une fois qu’on a remonté cette rue, sans transition, le paysage change du tout au tout : juste à côté des petits bâtiments chamarrés de 4-5 étages max, on trouve ces gratte-ciels tout gris (soyons sérieux, c’est le quartier d’affaire et administratif), démesurés quand on tient compte du risque sismique… il paraît qu’à Tokyo, les bâtiments ont une durée de vie de 4 à 5 ans… Plutôt cool pour les architectes (mais seulement pour eux) qui peuvent ainsi s’amuser à concevoir de nouveaux design. A propos, devinerez-vous quel monument célèbre a servi de modèle à l’hôtel de ville ? J’ai profité de cette halte à la mairie pour monter à l’observatoire de la tour nord. Le spectacle est impressionnant ! on a vue jusqu’au mont Fuji ! Au passage, admirez le ciel bleu (quel temps fait-il en ce moment en France ?) ; il n’a pas changé depuis 4 jours emoticone.

hôtel de ville de shinjuku vue de l'observatoire sur la ville

copiedeimg4383.jpg

Allez, un petit indice pour la question sur l’hôtel de ville. Il s’est inspiré :

  1. de l’église Notre-Dame
  2. des Twins Towers de N-Y
  3. des pyramides de Gyzeh

Déambulations (lundi 17)

Classé dans : Tokyo,Visites — lise @ 17:48

Le travail à la médiathèque ne commençant que mardi, je profite de ma journée du lundi pour visiter la ville de jour (vue l’heure à laquelle la nuit tombe, le reste du temps ça sera surtout Tokyo by night). Par contre, la plupart des musées sont fermés le lundi, donc au programme : simples déambulations, histoire de prendre la température de la ville. La chance est avec moi : le temps est splendide pour la saison, et depuis mon arrivée, j’ai été gâtée par le soleil… mais le froid, lui, est bien hivernal.

3 quartiers intéressants sont desservis par la ligne Yamanote, qui fait le tour de Tokyo : Shinjuku, Ueno et Akihabara (voir le plan).

train.jpg

 

etincelle |
Iban et Mélo en vadrouille! |
nonnadaddy2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A la découverte de CUBA
| Bouira entre le présent et ...
| Peter Pan Sur America